Lettres de Centrafrique – une initiative d’ATD-Quart-Monde qui a besoin de notre soutien

BANGUI-ATDQM[Même si les médias ne s’en font plus l’écho, le drame se poursuit en Centrafrique, avec son lot d’atrocités quotidiennes, de personnes, familles et villages déplacés, détruisant toujours plus le tissu social et compromettant les chances du vivre ensemble demain. 

Mais dans ce contexte nombre de bonnes volontés agissent encore sur le terrain, au prix de leur vie ou de leur intégrité physique. C’est le cas du mouvement ATD Quart-Monde. Ce sont autant de grains d’espoirs qu’il faut multiplier, en y participant ou en y contribuant de toutes les manières que nous pouvons.

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de la page « Lettres de Centrafrique » d’ATDQM. Pour en savoir plus, je vous engage à vous rendre sur le site lui-même, en cliquant ici.

Merci de votre confiance, et de votre soutien à leur action.

JFAK ]

Actuellement en Centrafrique, les membres du Mouvement ATD Quart Monde refusent d’être dominés par la peur de « l’autre » et, assumant l’inquiétude de leurs familles, continuent d’aller à la rencontre de ceux qui sont les plus fragiles.

Un ami de longue date fait le trajet chaque jour jusqu’à la « Voix du Cœur », une association où plus de 400 enfants et jeunes qui vivent dans la rue ont trouvé refuge. Un autre membre, dont la famille a perdu un parent très cher et dont la maison a brûlé, vit depuis plusieurs semaines déjà dans un des plus grands sites de réfugiés de Bangui, près de l’aéroport. Il aide à l’organisation de la vie quotidienne dans ce campement fait de bric et de broc. Ces derniers jours, il a aussi fait partie de l’équipe qui enterre les personnes qui meurent là : deux ou trois personnes par jour, et parmi celles-ci se trouve presque toujours un jeune.

Sur place avec d’autres jeunes, il rend aussi possible pour plus de 300 enfants de rêver et créer rien qu’avec quelques livres, des crayons et du papier. Il leur apprend des chants qui font le tour du camp. Il nous a dit : « Avec ATD Quart Monde, nous avons appris à faire sans beaucoup de moyens, mais avec notre cerveau et notre imagination. ATD est expérimenté. Ici je mets en pratique le programme que nous avons établi. »

Noël à Bangui n’a pas été un temps de paix. Au contraire, durant plusieurs jours les habitants ont dû rester chez eux, en permanence dans l’anxiété. Nos deux volontaires permanents sur place font tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que les nouvelles des amis et des membres circulent et pour accueillir ceux qui viennent à la Cour créée par ATD Quart Monde. Ils savent que c’est vital.

Comme d’autres maisons dans des quartiers plus calmes, la Cour héberge des amis qui ont été déplacés. Actuellement, environ une vingtaine de personnes, des mères, des enfants, des jeunes, y sont logées. Pour faire face au quotidien, chacun fait quelque chose : certains vont à la recherche de maïs ou de manioc, d’autres trouvent un endroit où le moudre, d’autres le sèchent…

Dans tout Bangui, de tels gestes d’engagement existent, comme ces fonctionnaires qui continuent d’assumer leur service même s’ils n’ont pas été payés depuis longtemps. Grâce à eux, le réseau de distribution d’eau et d’électricité continue de fonctionner et d’être réparé.

Nos volontaires permanents et plusieurs autres membres ont décidé d’écrire un journal quotidien de tous ces actes de résistance, de dévouement et de fraternité. Ce sont tellement de pareils faits, trop souvent invisibles, qui apportent l’espoir et ouvrent des chemins vers une réconciliation !

Isabelle Perrin, Diana Skelton, Jacqueline Plaisir, Jean Toussaint, Délégation générale ATD Quart Monde.

Photo François/ATDQM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s