Travail humain, Droit et Sociologie – Hommage au Professeur Nikitas Aliprantis

AliprantisLE TRAVAIL HUMAIN AU CARREFOUR DU DROIT ET DE LA SOCIOLOGIE : HOMMAGE AU PROFESSEUR NIKITAS ALIPRANTIS

Sous la Direction de Christian MESTRE, Corinne SACHS-DURAND et Michel STORCK, Presses universitaires de Strasbourg, 2014, 810 pages, Parution prévue le 30 juin 2014.

Présentation [par les Directeurs – 4e page de couverture]

Cet ouvrage, édité en l’honneur du Professeur Nikitas Aliprantis, est un hommage rendu par ses collègues à sa carrière internationale, autant en France, à l’Université de Strasbourg et au Comité européen des droits sociaux, qu’en Grèce, à l’Université de Komotini et dans les nombreux pays où il est intervenu.

Le cœur de l’ouvrage est une réflexion pluridisciplinaire sur le travail humain et particulièrement le travail salarié, envisagé à la fois sous l’angle juridique – orientation essentielle de l’ouvrage – que sous l’angle sociologique et philosophique, domaines auxquels le Professeur Aliprantis s’est intéressé toute sa vie.

Sont ainsi abordées autant les questions relevant du droit international ou du droit de l’Union européenne que du droit des différents pays auxquels appartiennent les auteurs. Les droits collectifs et individuels des salariés sont envisagés dans leurs rapports avec les employeurs, certes, mais dans le contexte économique, politique et social dans lequel elles se situent. Il s’agit là d’un éclairage profondément original par sa variété et sa richesse.

De nombreux et prestigieux auteurs ont contribué à cet ouvrage, qui rassemble une cinquantaine de contributions rédigées dans trois langues  – le français principalement, mais aussi l’anglais et, plus rarement, l’allemand – par des spécialistes de tous les continents soucieux de témoigner ainsi leur respect et leur estime à leur collègue.

Mélanges AliprantisLes contributions

Partie 1. DROIT DU TRAVAIL : CONTENU, ASPECTS HISTORIQUES ET PHILOSOPHIQUES

  • Jacqueline BOUTON, Le salarié, lanceur d’alerte, et sa protection.
  • Umberto CARABELLI, La négociation décentralisée de portée générale et l’article 39 de la Constitution italienne.
  • John CARBI-HALL, Opt outs and variations in working time – british style.
  • Jean-Pierre CHAUCHARD, Les affres de la négociation collective interprofessionnelle.
  • Dimosthenis DASKALAKIS, Greek collective labour relations in critical transition : from the « modernization request » to the « Memorandum » with the EU and the IMF.
  • Wolgang DÄUBLER, Lenin als Arbeitsrechtler ?
  • Isabelle DESBARATS, Quelle place pour la religion au travail ? Débat classique, nouveaux enjeux.
  • Dyonisis DROSOS, Moral sense, private property and justice in Francis Hutcheson’s System of Moral Philosophy.
  • Antoine JACOBS, Flexicurity all’italiana.
  • Jean-Paul JACQUÉ, A propos de la solidarité.
  • Anja JOHANSSON, Les accords collectifs, la loi et le contrat de travail : réflexions critiques sur leur articulation, en matière de temps de travail notamment.
  • Jean-Pierre LABORDE, Sur ce que consulter veut dire. A propos notamment du droit d’information et de consultation du comité d’entreprise.
  • Günter LÖSCHNIGG, Freiwilligenarbeit in Österreich.
  • Vassil MRACHKOV, Protection des droits fondamentaux du travail dans la jurisprudence de la Cour constitutionnel bulgare.
  • Elie P. NGOMA-BINDA, Esquisse d’une éthique du travail et des salaires à partir de la R.D. du Congo.
  • Gian Carlo PERONE, Les valeurs non négociables en droit du travail.
  • Michal SEWERYNSKI, Selected issues of bargaining in Poland.
  • Ovidiu TINCA, Commentaires relatifs à la loi roumaine concernant les travailleurs occasionnels.
  • Jeanne-Marie TUFFERY-ANDRIEU, Le droit social, modèle de protection des intermédiaires de commerce de 1840 à 1936 ?
  • Fernando VALDÉS DAL-RÉ, Freedom of expression and information.

Partie 2 : SOCIOLOGIE

  •  Alessandro ANASTASI, Critique du droit du travail et du droit social aujourd’hui.
  • Philippe AUVERGNON, À propos de la promotion du « travail décent » par l’OIT.
  • Jorge CAVALCANTI BOUCHINHAS FILHO, Droit de grève et démocratie au 21e siècle.
  • Augustin EMANE, Le travail décent, un outil d’appropriation du droit moderne au Gabon.
  • Reinhold FAHLBECK, What is prime : work or capital ?
  • Georges KATROUGALOS, Global governance and democracy.
  • Jean-Michel KUMBU KI NGIMBI et Yves-Junior MANZANZA LUMINGU, La protection des enfants contre le travail précoce en RD Congo, étendue et écueils.
  • Jacques LE GOFF, Citoyenneté et subordination dans l’entreprise, mariage impossible ?
  • Matti MIKKOLA, Requirements for a comprehensive health care system.
  • Michel MINÉ, Brefs propos sur l’organisation du travail aujourd’hui.
  • Maria NEGROPONTI-DELIVANIS, Les conséquences de la crise de l’endettement du Sud européen sur le marché du travail.
  • Barbara PALLI, De la rigidité, de la souplesse et de la flexibilité.
  • Nikos PANAYOTOPOULOS, La violence du chômage et ses incidences.
  • Yannis PANOUSSIS, Le travail pénitentiaire et la perspective de la réinsertion sociale.
  • Miguel RODRIGUEZ-PINERO BRAVO-FERRER, Droits sociaux et crise.
  • Angelos STERGIOU, Public-private partnerships in statutory systems : a new interaction between the public and the private sectors.
  • Bruno VENEZIANI, La crise financière et le droit du travail mis – une fois de plus – en question.

MélangeAliprantis_JFAKPartie 3 : RELATIONS SOCIALES EUROPÉENNES, INTERNATIONALES ET COMPARÉES

  • Jean-François AKANDJI-KOMBÉ, La liberté d’expression syndicale, fille de la liberté syndicale. Plaidoyer pour des retrouvailles sous l’égide de l’article 11 de la CEDH.
  • Thérèse AUBERT-MONTPEYSSEN, Brèves observations sur l’invocabilité des droits sociaux inscrits dans les textes supra-nationaux.
  • Régis BRILLAT, L’acceptation à la carte de la Charte sociale européenne.
  • Carol DAUGHERTY RASNIC, Lovering production costs by hiring non-domestic labor : finnish seamen’s Union v. Viking line and its progeny (and some comparison with U.S. law).
  • Christina DELIYANNI-DIMITRAKOU, La notion de discrimination multiple en droit comparé.
  • Filip DORSEMONT, Le droit d’avoir recours à l’action collective et la Charte sociale européenne : en revisitant les enseignements du Professeur Nikitas Aliprantis.
  • Li JIANFEI et Li BOSI, China’s legislation and reform of social welfare.
  • Luis JIMENA QUESADA, La marge d’appréciation des Etats parties dans la jurisprudence du Comité européen des droits sociaux.
  • Ioannidis KOUKIADIS, La réhabilitation de la protection sociale à l’ère de la mondialisation.
  • Nicolas MOIZARD, La promotion de la négociation collective par la Cour de justice de l’Union européenne : l’exemple des discriminations.
  • Antonio MONTEIRO FERNANDES, Y a-t-il un droit européen du travail ?
  • Ulrich MÜCKENBERGER, Das recht auf zeit auf der agenda des europaraten und des europäischen gerichtshofes.
  • Paraskevi NASKOU-PERRAKI, Economic, social and cultural rights in the arab charter.
  • Mélanie SCHMITT, Le rôle des partenaires sociaux dans la gestion de la crise économique et financière : prendre le Traité de Lisbonne au sérieux.
  • Jean-Michel SERVAIS, Droits de la personne humaine et protection sociale : une vision renouvelée à l’OIT.
  • Hae BONG SHIN, Assessing adequacy of measures for the realization of social rights without discrimination : contribution of the jurisprudence of the European Committee of Social Rights.
  • Andrzej Marian SWIATKOWSKI, Le droit des citoyens des Etats parties à la Charte sociale européenne à l’exercice d’une activité lucrative sur le territoire des autres pays contractants européens.
  • Manfred WEISS, From code of conduct to international framework agreements.
  • Ulrike WENDELING-SCHRÖDER, Die ILO und ihre arbeitsrechtlichen standards – was leisten sie in der krise des EU ?

Laisser un commentaire