Nous sommes les « Juristes contre l’impunité en République centrafricaine » (JCI-RCA). Rejoignez-nous

L’Union Sacrée du Peuple Centrafricain (USPC), mouvement citoyen d’action, est née le 29 septembre 2015 en protestation aux massacres du peuple centrafricain.

Sa première action a été d’interpeller les autorités de transition, la communauté internationale, les partis politiques et les bandes armées sur la sécurité du peuple centrafricain, à assurer immédiatement.

Or ces massacres se poursuivent sans relâche jusqu’à ce jour. Des groupes armés attaquent, tuent, détruisent, brulent et pillent quotidiennement dans tout Bangui, et sans doute sur tout le reste du territoire de la République centrafricaine.

Des témoignages concordants il ressort que les troupes internationales sur place, plutôt que de protéger la population comme c’est leur mandat, restent inertes face aux attaques, même quand elles se déroulent sous leurs yeux. Certains témoignages font même état de contingents apportant leur soutien aux assaillants et assassins.

Face à cette situation, l’Union Sacrée du Peuple Centrafricain ne saurait rester silencieuse et inactive.

Elle apporte d’abord son soutien à toutes les initiatives de la société civile tendant à assurer la protection immédiate des populations.

Elle salue aussi la récente détermination des autorités de la transition, qu’elle juge tardive mais bienvenue, et qu’elle souhaite durable et se traduisant par des actions concrètes et efficaces.

Surtout, elle invite à la rejoindre pour l’action dans le cadre d’un collectif, dénommé « Juristes Contre l’Impunité en République Centrafricaine (JCI-RCA) ». 

Ce collectif a pour tâches :

  • De donner des conseils pertinents à la population afin de préparer des actions juridiques et judiciaires ultérieures ;
  • D’accompagner les citoyens et organisations qui le souhaitent dans les actions judiciaires qu’ils voudront mener ;
  • D’initier des poursuites contre les auteurs de crimes et contre leurs complices quels qu’ils soient devant les juridictions appropriées, ainsi que toute action judiciaire tendant à la réparation des préjudices subis.

Vous êtes juriste, centrafricain ou non centrafricain, juriste senior ou juriste junior : rejoignez nous. Les centrafricains ont besoin de vous. Sont particulièrement attendues les compétences en droit pénal centrafricain et international (actions répressives), en droit civil (actions en réparation) et en droit public centrafricain et international (actions en responsabilité des organisations publiques).

Vous êtes citoyen, sans compétences juridiques particulières : sachez que pour cette œuvre de justice, toutes les bonnes volontés et toutes contributions ont leur place et auront leur utilité. Nous vous attendons.

Bangui – Paris, 5 novembre 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s