Centrafrique : Un livre à paraître…

« Prêtre paysan, fils de païen polygame. Mgr Joseph-Marie NGOUI AKANDJI : histoire d’une vocation (1956-2016) » Par Thibault Sylver KO-BATOKA . Edité par Jean-François AKANJI-KOMBÉ. « Quatrième prêtre Oubanguien, actuellement Doyen des prêtres d’Afrique centrale en exercice, Monseigneur Joseph Marie NGOUI AKANDJI, plus connu comme « l’Abbé NGOUI » ou « le Père NGOUI », du haut de ses presque 60 ans de sacerdoce (qu’il célèbrera le 7 octobre 2016), se retourne … Continuer de lire Centrafrique : Un livre à paraître…

Le 7 octobre 2016, Monseigneur Joseph-Marie NGOUI-AKANDJI fêtera ses 60 ans de vie sacerdotale…

Quatrième prêtre oubanguien (Après Barthélémy Boganda(1938), Albert Lingo (1950) et Théodore Dobozendi (1955)),  ordonné le 7 octobre 1956 en la Cathédrale Ste Anne de Brazzaville, actuellement Doyen des prêtres d’Afrique centrale en exercice, Monseigneur Joseph-Marie NGOUI-AKANDJI totalisera soixante (60) ans de vie sacerdotale le 07 octobre 2016. Accompagnons le Vieux de notre chaleur fraternelle et filiale, ainsi que de nos prières. Continuer de lire Le 7 octobre 2016, Monseigneur Joseph-Marie NGOUI-AKANDJI fêtera ses 60 ans de vie sacerdotale…

Lettre ouverte à M. FAT : M. Le Président, libérez notre territoire, que j’aille jusqu’à mon père…

  Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef des Armées, Garant de l’intégrité de mon pays, Responsable in fine des forces de sécurité, Premier Magistrat de Centrafrique, Vous m’avez fait l’honneur républicain de me recevoir en audience il y a peu. Mais permettez que je me représente. Plus précisément que je vous présente ici l’essentiel de moi : Jean-François Akandji-Kombé. Non pas celui … Continuer de lire Lettre ouverte à M. FAT : M. Le Président, libérez notre territoire, que j’aille jusqu’à mon père…

Traduction espagnole et publication vénézuélienne de : « Nos sauveurs étaient aussi notre malheur »

Vinieron a salvarnos/ Venceremos. República Centroafricana Texte de Jean-François Akandji-Kombé,  publié initialement sous le titre « Nos sauveurs étaient aussi notre malheur », traduit et publié en espagnol (castellano) par Mme Ana Cristina Bracho, Avocate, Venezuela. ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣ Avant propos de Anna Cristina Bracho Pese a la retórica, Africa sigue quedando muy lejos. Este Continente hermano, tan nuestro como la piel que nos cubre sigue ocupando un rol secundario … Continuer de lire Traduction espagnole et publication vénézuélienne de : « Nos sauveurs étaient aussi notre malheur »

Centrafrique : Nos sauveurs étaient aussi notre malheur ! (à la mémoire des assassinés de Boali)

On nous a dit Qu’ils étaient venus nous sauver Au lieu de quoi Ils ont pactisé avec nos assassins Communauté de pratiques assassines Jusqu’à épouser leurs crimes Fosses communes habitées des crânes des nôtres   Corps de nos enfants désarticulés par le viol Sexes de nos femmes offerts à des bêtes Trésors de notre terre volées Notre dignité foulée Notre humanité souillée  Sourire repu à leurs … Continuer de lire Centrafrique : Nos sauveurs étaient aussi notre malheur ! (à la mémoire des assassinés de Boali)

Si j’étais Grec, demain …

Si j’étais grec, je voterai la liberté demain. Je sais bien ce que disent les agitateurs de peur : que le référendum de demain est anti-européen, contraire aux valeurs et principes de l’Europe ; que ce référendum est équivoque en la question posée ; qu’il est porteur d’une sortie de la Grèce de l’euro, fatale à coup sûr à son économie, à ses retraités, à ses services publics ; … Continuer de lire Si j’étais Grec, demain …

Vous et JFAKiBLOG en 2014 – Merci de vos visites et de votre fidélité à JFAKiBLOG

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog. En voici un extrait : Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 23 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 9 spectacles pour accueillir tout le monde. Cliquez ici pour voir le rapport complet. Continuer de lire Vous et JFAKiBLOG en 2014 – Merci de vos visites et de votre fidélité à JFAKiBLOG

Sombre, sombre, tombe…

Ce pourrait être l’histoire du manguier. Que de fois vécue, éprouvée avec la régularité du destin Des fruits qui tombent, par grappes Les plus mûrs, pour céder la place, naturellement Les plus mûrs, pour nourrir la vie, heureusement Les plus mûrs, pour continuer à vivre, autrement Mais pourquoi fallait-il que le jaune tachetant le sol soit parsemé de vert ? L’orage s’était levé, affamé en diable, tempétueux de vide … Continuer de lire Sombre, sombre, tombe…

Aussi Mbala soit-il [Fantasmagories n° 6]

[ AVERTISSEMENT. « Mbala », ainsi est nommé l’éléphant dans ma langue maternelle, langue de Centrafrique. À ne pas confondre avec le nom de scène d’un certain humoriste français d’origine camerounaise. L’idée m’est venue un instant de changer ce nom pour l’histoire qui suit. Mais c’eût été insulter la Majesté des forêts équatoriales que de la débaptiser ainsi pour de troubles affaires futiles. C’eût été aussi modifier … Continuer de lire Aussi Mbala soit-il [Fantasmagories n° 6]

Pfuit(e) [Fantasmagories n° 5]

Visiter le creux d’une vague. Voir s’il est. Froideur abyssale d’une tombe, Chaleur tournante d’un ventre de mère, Tiédeur au repos d’un creuset de lit, corps qui usent au fil du temps, Cirque d’extases infernales d’amants avant repos. Visiter ? Trop tard. Trop vite. Fini. Je reviendrai. La vague aussi. JFAK Continuer de lire Pfuit(e) [Fantasmagories n° 5]

Superflu [Fantasmagories n° 4]

Il est des soirs comme des crépuscules. La mort rode, repartira bredouille, avec les restes du festin. Le poil a décidé, se hérisser est son intention, se torturer sous la peau son destin, provisoire dites-vous ? Et sous les chaumières on parle insignifiance, qui a nom élections. Pauvres (h)ères : il faut en parler mais point le dire ; est plus fort le cri des entrailles, de déchirures … Continuer de lire Superflu [Fantasmagories n° 4]

O(de) Bouteille [Fantasmagories n° 3]

Ce devait être un matin.Pour elle, c’était un matin informe. Vide de temps comme d’autres matins. Un réveil expérimenté déjà maintes fois. Où elle quitte les morsures froides de la nuit d’hiver. Pour souffrir l’éblouissement de rayons trop tôt levés. Où elle sent en son ventre la chaleur tournoyer. Quand glisse la fraicheur du matin sur sa peau. Quel espoir ? Etre là encore demain. Pour cela … Continuer de lire O(de) Bouteille [Fantasmagories n° 3]

WAR AND PEACE ! De Sélassié à Marley : musique au poing

[ 6 octobre 1963. Organisation des Nations-Unies. Assemblée générale. Prenait la parole Sa Majesté Haïlé Sélassié I, Empereur d’Éthiopie, pays qui, rappelons-le, fut le seul d’Afrique à n’avoir jamais été colonisé, et seul membre africain en son temps de la Société des Nations (ce qui a pu le prémunir contre des ambitions conquérantes : voir par exemple l’épisode de l’agression italienne de 1936). Le discours de 1963 … Continuer de lire WAR AND PEACE ! De Sélassié à Marley : musique au poing

Yves Struillou, nouveau Directeur Général du travail

FRANCE : MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Cela fait quelques temps déjà que les couloirs bruissaient de rumeurs sur un changement du Directeur général du travail (DGT). Ce n’est plus une rumeur : sur proposition de Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, est nommé à ces hautes fonctions, ce … Continuer de lire Yves Struillou, nouveau Directeur Général du travail

Idiotie [Fantasmagories n° 2]

I.D.I.O.T. « Idiot, n’as tu pas vu que le jour s’était levé ? » Celui qui était ainsi apostrophé en était resté effaré. Non qu’il n’eut jamais essuyé d’insulte. C’était son lot. Il y était habitué. Il eut même frisé le désespoir si les autres, brusquement, avaient cessé de l’en abreuver. Mais qu’on lui parlât de jour, voilà qui, chez lui, ne pouvait qu’être source d’effarement ! Qu’était ce … Continuer de lire Idiotie [Fantasmagories n° 2]